lundi 20 juin 2022

Accompagnement à la scolarité hors les murs


Comme chaque année, les enfants de l’accompagnement scolaire ont été conviés à une sortie découverte. Mardi 10 mai 2022 sous un soleil estival, le groupe des 12 enfants encadrés par 12 adultes (bénévoles et parents) ont parcouru les allées du parc des Gayeulles en diagonale, en direction de la ferme pédagogique des « Basses Gayeulles ».

Tous les enfants regroupés dans la halle de l’ÉPI furent invités à déposer les cartables trop lourds pour notre périple ; puis reçurent un goûter habituel avant le départ.

En chemin, nous fûmes émerveillés de découvrir un nid de foulques installé au milieu de l’étang aux lotus et dont un jeune oisillon sauta à l’eau ; c’était peut-être son premier bain ? Le cortège repartit bien vite pour rejoindre la prairie où paissaient tranquillement les chèvres et les brebis.

Puis ce fut l’heure de rentrer au bercail. Stéphane, le soigneur suivi par ses 2 « aides de camp » ouvrit la barrière laissant s’échapper le troupeau bordé de tous côtés par les enfants. Les uns agitaient un drapeau fluorescent, les autres émerveillés par ce spectacle peu commun dans la métropole suivaient en sautillant comme des cabris.

La traversée de la rue du Professeur Maurice Audin se fit sous haute sécurité bordée de tous côtés par cette jeunesse enthousiaste, avant de regagner la bergerie.

Puis ce fut le tour de la vache et ses 2 petits veaux qui se dirigèrent sans hésiter vers l’étable, pendant que 2 poneys imperturbables semblaient apprécier notre compagnie.

Après un coup d’œil furtif vers l’enclos du bouc, le groupe se sépara en 2 équipes : l’une s’aventura vers l’univers des gallinacées et lapins pendant que l’autre s’exerça à donner le biberon à de tout jeunes agneaux, sous la surveillance et avec les recommandations de Stéphane. Nul ne fut effrayé par ce spectacle attendrissant, les enfants comme les adultes offrant leurs bras aux jeunes bébés pour un câlin et une séance photo pendant que d’autres caressaient la laine sur le dos des brebis.

Stéphane nous confia quelques détails sur la dentition des ovins : saviez-vous par exemple que les chèvres et brebis n’ont pas de dent à la mâchoire supérieure ? Seule la dentition de la mâchoire inférieure est utile pour couper l’herbe puisque qu’elle sera ruminée.

Après toutes ces découvertes, il fallait bien penser au retour. Un rafraîchissement fut proposé à nos jeunes explorateurs, à l’ombre d’un large pommier, puis nous reprîmes les sentiers dans le sens inverse, même pas fatigués ; Il y avait tant de choses à raconter.

Dans un mois, nous partirons en vacances d’été pour faire le plein d’énergie avant de reprendre cette belle aventure intergénérationnelle. Pour nous rejoindre, merci de nous adresser un mail :
accso@assval.com ou longschamps@cerclepaulbert.asso.fr

Marie-Paule

Aucun commentaire: